Livraison OFFERTE dès 20€ – Uniquement en France

Jack H 30% – Fleur de HHCPO

Jack H 30% – Fleur de HHCPO

La Jack H 30% :

Puissance ★★★★★

Découvrez la Jack HHCPO, une nouvelle variété intensément concentrée (30% !). Attention ! Cette fleur contient du HHCPO et non du CBD. Attention ! Cette fleur contient un cannabinoïde bien plus intense que le cannabidiol (CBD).
  • HHCPO : 30%
  • THC : 0.2%
  • Arôme :
  • Effet : Intense
La Jack H est une souche de cannabis hybride, résultant d’un croisement méticuleux entre une Sunset et une Gelato, elles-mêmes descendantes de la célèbre “Girl Scout Cookies”. Cette variété se distingue par sa magnifique apparence, avec des nuances de violet caractéristiques. Elle est reconnue pour ses effets équilibrés, offrant à la fois une détente corporelle et une stimulation mentale, ce qui la rend populaire pour une utilisation récréative et thérapeutique.

Un goût authentique :

Vous percevrez immédiatement ses si douces effluves d’agrumes sucrés. Ces dernières se montreront assez persistantes puis s’éteindront au profit de notes plus terreuses. Elles rapelleront les odeurs assez sauvages du musc. Sa finale sera d’une fraîcheur incomparable avec de puissants parfums d’eucalyptus dont l’aspect raffraîchissant arrondira judicieusement le bouquet aromatique de cette Fleur. Au niveau des effets, vous ne serez pas déçus ! Cette fleur de HHCPO fait partie de la nouvelle gamme, dont les experts sont parvenus à faire exploser le taux de cannabinoïdes. En d’autres termes, la Jack HHCPO fait partie de nos fleurs les plus puissantes de HHCPO.

Un effet puissant : la fleur de HHCPO :

Cette fleur procure des sensations de détente physique et mentale très importantes. La principale molécule active, l’hexahydrocannabiphorol, est connue pour son action apaisante très vigoureuse. Il semblerait que la Jack H, tout en détendant le corps, stimule la créativité et la motivation.

Quelle est la différence entre HHCPO et CBD ?

Les points communs :

Ces deux molécules portent le nom de « cannabinoïde » car elles ont la capacité de se lier à notre système endocannabinoïde (au sein de l’organisme) et d’avoir des effets sur ce dernier. Le cannabidiol jouit déjà d’une forte popularité. La communauté scientifique s’y intéresse depuis de nombreuses années pour son potentiel sur le corps. En effet, le cannabidiol aiderait à réguler des maux comme l’insomnie, la douleur, l’inflammation ou encore l’anxiété sans avoir d’effets secondaires notables. Le HHCPO ne jouit pas de la même popularité au sein de la recherche. C’est pourquoi, il faut toujours correctement vous informer sur le sujet.

Des différences très importantes entre CBD et HHCPO :

Le CBD et le HHCPO ont la même origine, mais pas le même effet. C’est sur le terrain de la puissance que l’on reconnaît le HHCPO. Bien plus vigoureuse que celle de cannabidiol, cette molécule détend et stimule intensément. Elle a tendance à procurer une forte relaxation, à favoriser le sommeil, et, parfois, à rendre joyeux. Contrairement au CBD, le HHCPO peut avoir des effets secondaires comme de l’euphorie, une perte des repères spatio-temporels ou encore de l’insomnie et de l’angoisse. C’est pourquoi, la molécule de HHCPO doit être consommée avec prudence et raison, sans en abuser. Elle ne convient pas aux débutants ou aux personnes qui cherchent des effets doux. Dans ce cas, il faudra se tourner vers le CBD.

Quelques recommandations :

La fleur HHCPO procure d’importants effets. Il faut donc être raisonnable lors de sa consommation. C’est pourquoi, veuillez ne pas consommer avant de :
  • Conduire
  • Travailler
  • Manipuler une machine dangereuse
  • Jardiner, bricoler etc.
  • Surveiller des enfants
Ne pas non plus consommer enceinte ou si vous avez des contrindications médicales. Ne pas laisser à portée de vue ou de mains des enfants et ne pas consommer en leur présence. Réservez plutôt votre consommation de HHCPO à la fin de journée, quand vos activités quotidiennes sont terminées.

Détails & législation

Le HHCPO est actuellement légal en France. Ce produit respecte la législation (moins de 0.2% de THC). Cependant, il peut activer les tests salivaires lors d’un contrôle. Il faudra donc demander d’autres tests pour prouver que vous n’avez pas de THC dans le sang, si cela vous arrive. De manière générale, nous déconseillons fortement de conduire en ayant consommé.